P4.   Parallèlement à la préparation de ses titres, et également des reprises "choisies" et rares comme quelques standards français ou américains, James est en permanence en train de se tenir au courant de sa famille, petits et grands, avec ce besoin d' avoir des nouvelles sans cesse, comme s'il avait peur de ne pas pouvoir tous les voir en permanence. Il est vrai que les distances pour travail,  entre lui et ceux qu'il aime , réduisent le nombre annuel de retrouvailles.

De même il reste en permanence lié avec les milieux qu'il a cotoyé comme cadre, quand "il fallait bien vivre" , soit des labos, et les maquillages de stars de Max Factor Hollywood, ou les lignes de modes de Nina Ricci export.

Enfin, pour que ce soit complet, et en conséquences des rencontres avec Roger Guérin, Georges Atvanitas, André Paquinet, Claude Bolling,... et leurs immenses carnets d'adresses de bons artistes, il a rédigé et pensé aves eux,  cette LOI qui sera un jour nécessaire, relative aux " DROITS d' AUTEURS des créateurs qui créent en France, et mettent leurs oeuvres à disposition sur le NET " Société en relation ( SDI ) -société du droit internet-,  qui est décrite sur son autre site principal http://www.jamesdarlays.com/ avec le maximum de détails, que de nombreux parlementaires connaissent en projet. Extrait :http://www.jamesdarlays.com/p9-AVANT-PR-.html

Alors, rendez vous à ses concerts, en Tv (??), en radios, bonnes écoutes, suivez le jazz et la bonne variété.  contact  jamesdarlays@jamesdarlays.com

suite p5 >>>