BIO p2

8. avr., 2014

Biographie V           p2

                      1 2 3 4 .., haut de page, clic

translation English >>>v  https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=en&u=http%3A%2F%2Fjames-darlays.123website.ch%2F370757319&sandbox=1  

JAMES DARLAYS est un auteur compositeur interprète ,  arrangeur de ses réalisations faites chez EMM, son label, et saxophoniste tenor de JAZZ au style Bebop. Emule de Dexter Gordon avec qui il a partagé le podium du Blue Note de PARIS, son style est  proche de Sonny Rollins, il utilise aussi de nombreux  titres immortalisés par Stan Getz.

Ses chansons  sont dans la tradition française, plus une ou deux en anglais, dans la lignée de titres des Lemarque, Brel ou Higelin, mais avec une finition harmonique rare et des passages qu'on ne retrouve pas autre part, du scat ou du saxo, ce qui montre un style particulier, parfois plein d'humour, parfois plein de poésie . 

Il est membre des sociétés d'auteurs et exerce en "relationnel" auprès du BIG BAND de l' OLYMPIA qu'il a retrouvé en 2006 à Jazzaparc, lieu enchanteur festivalier. Retrouver ses amis jeunes ou anciens (certains anciens du Quincy Jones orchestra derrière Franck Sinatra) donne une continuité aux périodes où il a exercé au PALAIS d'HIVER, le plus grand music hall d' Europe.

Par la suite ses tournées avec Roger Guérin, cet immense trompettiste, Manu Dibango , Georges Arvanitas , en rencontrant et cotoyant un nombre incalculable de jazzmen français ou américains lui procure une notoriété notoire auprès des spécialistes. Egalement technicien il a réalisé le film "Najac an 1" sur le jazz où le Big Band de l'Olympia accompagne un grand classique: Maurice André. Les actuels cadres parisiens ne lui procurent aucune attention pour une quelconque médiatisation et il évalue quand on lui en parle, cette différence entre l'époque juste d'avant, où il a pu rencontrer le mileu des radios-télés, y exercer en lançant d'autres artistes, lequel milieu  en ce moment ne lui rend rien en retour et est, selon lui, ""occupé"" par beaucoup d'aventuriers.

Issu d' écoles prestigieuses, Martinière, CN arts et métiers, Conservatoire de région, Concours Centralisé au CNSM de Paris, il peut être requis en galas, studios, accompagnements, tout comme il est un redoutable musicien de direct.  BIO -par Jacques B.- suite p3 >>> (haut de page, clic flèche V)

---chaque année compte, pourtant James note 1959 familialement , quand lui enfant, son père 'ne revient pas de tournée', et 2006 artistiquement, pour les rencontres entre jazzmen à  contacts  internationaux---d'autre part, il est entre les âges de Lorant Deutsch, M. Galabru,Gilbert Bécaud, J.P. Cassel, dans 'les 27 octobre', comme la date de la Constitution, ça suffit dit il, pour les journalistes que du reste ça n'interesse pas, mais il souligne que les anniversaires d'artistes de cette date sont de gens  sympathiques, doués, pas envahissants des medias, mais sont des valeurs sûres...Ses meilleurs souvenirs pour parler de sa musique et de celles de ses interlocuteurs sont avec Johnny Griffin et Dexter Gordon, avec lesquels les goûts ont été en harmonie dans les conversations derrière les coulisses.

---2018  James avec Pascal Thouvenin(Big Band Connexion Paris), Benjamin Legrand (fils de Michel,quintet jazz), Pascal Miconnet (René Coll arrangeur,AnnéesBonheur),et Jacques Pailhes (Orchestre arrangeur Casino de Paris) monte un staf pour diriger 3 ans l'ORCHESTRE NATIONAL de JAZZ, qui recrute, Staf avec une formation de 25 jeunes hommes et femmes des CNSM, dans un style BEBOPswing. Il est évincé par un groupe FREE-JAZZ-CONTEMPORAIN de Paris, voir le Ministère et les subventions, et quelques radios subventionnées, sélection dirigée par l 'AJON de Roger Fontanel,  et de ce fait James avertit la Cour des Comptes. A suivre ... ' ( http://www.jamesdarlays.com/p--43-candidature-ONJ-C-Pres.html ) Pour le moment dit James, direction N.Y. où ce jazz périmé est hors de la course !